CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

" Lukas "
avatar
Messages : 31
Date d'inscription : 31/05/2016
Age : 22
Co-fondateur
Who am i !

Carte d'identité
Sexe/Age:: 20 ans (♂)
Animal: Landers (loup)
Armes:

Là où je passe, il ne reste qu'un nuage de cendres...[TERMINEE!]

MessageSujet: Là où je passe, il ne reste qu'un nuage de cendres...[TERMINEE!] Jeu 2 Juin - 17:30

DOSSIER KOROSU.
ASSASSIN: Lukas



Nom : //
Prénom: Lukas
Age: 20 ans
Sexe: Masculin
Nationnalité: Européen
Orientation sexuelle: Hétérosexuel

Groupe: Spécialiste
Spécialité/Rôle: Pyromane
Arme(s): Lance-flamme ; Five-seveN ; Mines (explosives et incendiaires) ; Couteau Bowie
ID – Hibari Kyoya Reborn !


Co-équipier animal: Landers


Espèce: Loup
Age: 4 ans
Sexe: Mâle
Spécialité/Particularité: Son odorat est plus développé que la moyenne des autres loups. Il a été dressé comme un chien d’attaque, et son odorat lui permet de repérer facilement les explosifs.  Lorsque Lukas est occupé avec ses explosifs,


PHYSIQUE

Lukas mesure dans les 1m85 pour un poids de 90 kg, On ne peut pas dire qu’il ait la carrure d’un bodybuilder, il est quelqu’un que l’on croise tout les jours dans la rues, c’est d’ailleurs cette caractéristique qui lui permet de se déplacer librement dans les rues des grandes villes sans risquer d’attirer l’attention. En s’intéressant à sa tête,  on remarque qu’il a les traits fins et donc ne correspond pas à l’image habituelle du tueur à gages mais plutôt du tombeur de ces dames. Ses yeux sont verts mais son regard donne souvent l’impression qu’il est constamment fatigué ou bien blasé. Pour ce qui est de sa chevelure, on peut faire simple en disant qu’il a les cheveux noirs mi-longs avec des mèches tombant parfois devant ses yeux. Malgré sa carrière pour le moins risquée, il n’a pas beaucoup de cicatrices : la plus important siège sur le torse de l’assassin, allant approximativement de l’épaule droite jusqu’à la taille du coté gauche. Il n’a aucun tatouage et aucun piercing, toujours pour éviter de laisser des signes distinctifs qui pourrait restreindre ses mouvements en ville.
Passons dorénavant à son style vestimentaire, pour faire simple : rien de bien extravagant. Quand il reste en civil, il porte la plupart du temps une paire de jeans et des hauts quelconques, que ce soient des manches longues ou courtes. Il porte assez souvent un gilet noir à capuche. Mais il n’est pas rare pour lui de porter un ensemble classique composé d’une chemise blanche et d’un veston noir.
Pour ce qui est des missions, son style vestimentaire ne change pas réellement : passant de l’ensemble classique à son gilet à capuche en fonction de l’endroit où il se trouve. La petite différence est qu’il a désormais un masque à gaz cachant son visage et donc empêchant le monde extérieur de pouvoir l’identifier s’il est filmé par une caméra de surveillance ou qu’il est contraint de s’enfuir face aux forces d’intervention.
CARACTERE

Lukas est quelqu’un d’assez discret, il n’aime pas franchement attirer l’attention, ce qui contraste fortement avec le spectacle qu’il donne quand il est en mission, particulièrement lorsqu’il rit comme un dément alors qu’il embrase ses cibles. Il est souriant et apprécie l’humour bien qu’il sache très bien être posé quand il s’agit de sujets sérieux. Il est assez habile avec les mots et n’a pas réellement de soucis pour mentir ou plus précisément induire les autres en erreur.  Il est aussi quelqu’un de très protecteur, c’est d’ailleurs le plus visible avec Mei-Lin qu’il considère d’une certaine manière comme sa protégée, voire sa petite sœur ou encore Blue à qui il empêche parfois de dériver bien qu’elle soit plus vieille et pas forcement des plus coopérative. Il se fiche bien de l’avis des autres sur ses actions ou sa façon de penser, après tout il ne cherche vraiment pas à plaire aux autres, il reste simplement lui-même.
Il entretient avec le directeur une relation assez étrange, il a pour ce dernier énormément de respect et d’estime mais ne se gêne pas le moins du monde pour l’appeler « le vieux ». Ce respect semble réciproque puisque le directeur est et reste le seul à connaitre les origines de Lukas.
Il a un fort goût pour les choses sucrées et il n’est pas rare de le croiser avec un paquet de bonbons ou bien une coupe de glace. Il a aussi aussi un intérêt particulier pour la technologie, plus particulièrement les jeux vidéo, qui lui permettent de passer le temps entre deux missions.

HISTOIRE

Mon histoire est assez trouble, à vrai dire il n’y a que deux personnes qui la connaissent , Moi et 2-3 personnes, dont le Directeur :
Je suis né en Europe, le pays exact ne vous serait d’aucune utilité mais si vous voulais des précisions, c’était un pays de l’Europe de l’Ouest. Mes parents étaient deux scientifiques travaillant pour particuliers, enfin si accepter de faire des recherches pour quelqu’un qui menace la vie de leur unique enfant signifie travailler. Cet homme se servait de moi alors que je n’avais même pas 5 ans, pour forcer mes parents à concevoir une formule qui pourrait lui rapporter des millions ; et avec le recul je sais très bien qu’une fois l’objet de sa convoitise en sa possession, il n’allait pas laisser en vie de possibles témoins et je pense que mes parents le savaient aussi et c’est surement grâce à ça que je suis maintenant à la Guilde Korosu. Enfin revenons en aux faits, mes parents se doutant de l’échéance, ils firent tout leur possible pour contacter une organisation pour ME sauver, et si je suis là aujourd’hui : c’est qu’ils ont réussi. Mais eux me demanderez-vous, je n’ai pas réellement de réels souvenirs de cette époque, mais je me souviens d’une explosion alors qu’un homme m’emmenait loin des bâtiments où j’avais passé deux ans et où mes parents ainsi que le commanditaire se trouvaient.
Les événements sont allez très vite juste après ça, on m’a emmené chez un vieil homme : un ancien membre de l’organisation qui m’avait sauvé, à savoir la Guilde ; il avait pour rôle d’être mon tuteur jusqu’à mes 16 ans et de m’apprendre à survivre. C’est ce qu’un autre homme m’avait expliqué, puis ce fut le tour de la peluche automatisée du Directeur de me donné un médaillon avec un numéro de téléphone, la peluche s’exprima dans une voix quasi-humaine pour me dire que lorsque l’heure de partir serait arrivée, si jamais j’avais envie d’empêcher d’autres personnes d’agir de la manière dont on m’avait traité, je n’aurais qu’à appeler le numéro du médaillon et on viendrait me chercher.
Les années passèrent et j’étais entrainé par l’homme qui m’élevait, il m’a apprit à parler plusieurs langues où j’ai dû parfaire ma maîtrise grâce à des livres et des films, il m’appris aussi à tirer avec une arme de poing, il n’avait pas pour objectif de m’entrainer à devenir un assassin mais plutôt de me permettre de survivre si jamais je décidais de suivre une autre voie que celle qu’on m’avait proposé. Beaucoup de choses se passèrent au cours de mon séjour chez cet homme, je me découvris un passion un peu malsaine pour ce qui toucher au feu et aux petites explosions, surement un passion que mes parents avaient réussi à faire déteindre sur moi. Le fait que je m’adonne à de petites expériences ne dérangeait pas mon tuteur, à vrai dire, il ne s’occupait pas réellement de moi, il ne faisait que me nourrir, me donner des cours et m’entrainer, pour ce qui était du reste je pouvais dire que j’étais assez libre. Arriva enfin le jour de mes 16 ans, j’avais, depuis que la peluche m’en avait parlé, réfléchi à la situation et à ce que je voulais faire, ils m’avaient sauvé mais n’avait rien pu faire pour mes parents, à moins que ce ne soit eux qui n’ait pas voulu être sauvés. Mais, peu importe ces éléments, j’avais pris ma décision depuis quelques temps et je finis par composer le numéro de la médaille.
La peluche n’avait pas menti, à peine avais-je composé le numéro que quelqu’un vint me chercher pour m’emmener jusqu’à un hydravion qui  m’éloigna de tout ce que j’avais pu connaitre pour me mener sur une île perdue au milieu de l’océan. Je ne vais pas vous mentir, mes premiers jours à la Guilde n’ont pas été tout roses, personnes ne semblait vraiment apprécier que le Directeur me fasse appeler à son bureau dés mon arrivée pour me donner des conseils, enfin ce fut la peluche qui me donna des conseils sur ma nouvelle vie et sur ce qu’on allait attendre de moi ; c’est d’ailleurs grâce à ces conseils que j’ai pris l’habitude de masquer mon visage lors des missions.  Apparemment, les autres assassins n’avaient pas eu droit à ce genre de conseils, mais après tout ils pouvaient bien m’envier, ils avaient pour la plupart l’expérience ou un vrai tuteur. Rares furent ceux avec qui je réussis à m’entendre, à part peut être les jumelles : Blue plus particulièrement avec qui je n’eus aucunes difficultés pour créer des liens forts.
C’est lors de ma première mission qui avait pour but de me trouver un animal partenaire que j’ai adopté Landers, il était alors encore un louveteau qui n’avait plus de mère suite à une battue donnée par ma cible, cette personne fut d’ailleurs la première personne que j’eus tuer, la première proie est celle qui nous donne le plus de mal, j’étais trop sûr de moi : je lui avais laissé l’occasion de me frapper avec son couteau de chasse, ce coup m’a valu une cicatrice sur tout le torse, il avait beau être vieux, il n’avait pas perdu sa rage de vivre… Enfin jusqu’à ce qu’une balle lui fasse un trou en plein milieu du front.
Deux années plus tard, j’étais déjà devenu un très bon assassin et je faisais parti de ceux qui étaient considérés comme des ennemis publics. C’est d’ailleurs au cours de cette année que j’ai rencontré une fille que je vois comme ma petite sœur, Mei-Lin : ses parents faisaient parti d’un trafic d’organes et ils étaient mes cibles ainsi que tous leurs associés, les flammes les avaient faits disparaître, il n’en restait que de la chaire calcinée. J’avais aussi prévu de me débarrasser de leur fille pour lui empêcher de souffrir ou de tomber dans le même engrenage que ses parents, mais les évènements ne se sont déroulait comme prévu, un chien de garde m’a mordu au mollet mais pas assez fort pour réellement me blesser et pas assez longtemps puisque Landers ne mit qu’une seconde pour lui sauter dessus et lui faire comprendre qu’il était loin de pouvoir survivre s’il ne s’enfuyait pas, chose qu’il fit. Je saignais un peu mais sans plus, j’aurais très bien pu attendre de rentrer à l’hôtel pour me soigner, mais cette fille, alors que j’avais tué ses parents, avait décidé de me soigner tout de même et de m’indiquer une sortie. Je suivais le chemin qu’elle m’avait indiqué et elle me suivait moi. Elle s’était montrée gentille avec moi et ses connaissances en médecine allaient sûrement se révéler très utiles à la Guilde. Je décidais de me porter garant d’elle auprès du Directeur et de m’occuper de son entrainement, je n’étais certainement pas l’assassin le plus doué, mais j’avais fait mes preuves au Directeur.
Cela fait maintenant 4 ans que je suis membre de la Guilde, et vous voulez savoir ? C’est pas prêt de s’arrêter !



QUI ES-TU ?

Pseudo: Wolf
Age: 20 ans
Sexe: Homme
Comment as-tu trouvé la guilde? Je suis mon propre informateur !
T'as les mots de passes pour rentrer? Validés par le corbeau bleu !
Quelque chose à dire pour ta défense?

© Blue R. - Korosu RPG.

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Une épine dans le pied [ Asmodé Barenthon, Balthazar Bel ]
» (katniss) Tout ce qui se passe à Vegas reste à Vegas. Sauf la syphilis cette merde te suivra toute ta vie.
» REBECCA. ➜ « Tout ce qui se passe à Vegas reste à Vegas. »
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Qu'est-ce qui se passe en Haiti ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Guilde Korosu :: Administration :: Les assassins :: Dossiers acceptés-